Bordeaux et ses quintaux

150 de bio, 150 de chimique. C’est la grosse récup’ effectuée par les Bordelais bien motivés. Une distrib’ nocturne s’est agréablement bien déroulée en chanson avec le groupe La Contrebande à Simone.

Aussi, nous avons décidé de nommer les enseignes qui décrochent la palme du déchet comestible, histoire qu’elles ne se renvoient pas la balle en pointant leurs voisins du doigt.

Donc focus sur Bio C bon, enseigne de nourriture bio qui a trouvé le moyen de jeter une vingtaine de kilos de fruits secs.

On vous laisse le choix de les contacter pour leur demander le pourquoi du comment…

http://www.bio-c-bon.eu/contact.html

Page Facebook : https://www.facebook.com/lemoutonbiocbon?fref=ts

Notre petit doigt nous dit que des investisseurs peu scrupuleux profitent de l’ascension du bio pour y placer leurs p’tits sous, se suit une politique caduc dans toute la hiérarchie de l’entreprise. Les mecs ont oublié qu’ils traitaient avec le Vivant, autant qu’ils aillent vendre des tongs au Brésil si ils veulent empocher le pactole.

Allez, bon app’ quand même…

 

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager

Commentaires

commentaires