La mer, les jungles et la frontière.

Tu es en France, pays des Droits de l’Homme, 6eme puissance économique mondiale, leader en gastronomie, … Avec ton joli beffroi, tes cornets de frites généreux et ta grande plage tu vends presque du rêve ! Mais chez toi on cauchemarde, Calais.

Des milliers de migrants errent dans tes rues, ton port et ses jungles voisines en attendant de pouvoir trouver une brèche dans le système de sécurité que tu ériges pour les empêcher de gagner l’Angleterre. Des grillages trop hauts, des barbelés aux lames de rasoirs, des caméras partout et des policiers. Beaucoup de policiers. Omniprésents pour montrer que tu gardes le contrôle de ceux que tu ne voudrais pas voir ici. Un vent glacial balai tes places illuminées pour Noël mais ce n’est pas lui qui nous fait frissonner. Des visages reflétant la fatigue d’un long voyage, exprimant la dureté d’un quotidien de misère (dormir sous une bâche fin décembre, se battre pour manger, aucune hygiène) et se souciant de la difficile poursuite d’un périple dangereux déambulent dans l’indifférence. Et c’est cela qui nous glace.

Le 18 décembre, journée internationale des migrants, Emmaüs France a appelé à un rassemblement. Et c’est à plusieurs centaines que nous avons marché en cortège du Théâtre au « Mur de la honte » pour dire stop a cette situation tellement inhumaine et agir pour atteindre notre rêve d’un monde sans frontière !

 

 

 

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager

Commentaires

commentaires